Une société d'aménagement

La société Euralille réfléchit, élabore et organise depuis 1990 l'aménagement des territoires d’Euralille, 130 ha qui s'étirent au sud-est de la ville de Lille, en plein cœur de la métropole. Elle est missionnée depuis 2012 pour conduire un autre grand projet urbain : la transformation des 23 ha de la friche ferroviaire Saint-Sauveur à Lille.

La société Euralille constitue l'outil d’aménagement des collectivités locales qui composent son actionnariat : Métropole Européenne de Lille, la ville de Lille, le Conseil régional, le Conseil général et les villes de La Madeleine, Roubaix, Tourcoing et Villeneuve-d'Ascq. Elle pilote pour leur compte les grands projets urbains qu’ils lui confient. Martine Aubry, maire de Lille, préside la société.

Notre société a changé de statut juridique fin 2011. De SAEM (Société anonyme d’économie mixte), elle est devenue SPL (Société publique locale). Ce changement de quelques lettres signifie que les actionnaires de la société Euralille sont désormais uniquement des partenaires publics, collectivités territoriales et communauté urbaine. Cette nouvelle configuration permet à la SPL de mieux répondre à sa mission : mettre en oeuvre des projets urbains complexes dans la continuité et la transversalité. Elle a le droit à présent de contracter librement avec ses actionnaires et d’agir, au sein des projets d’aménagement, dans tous les domaines d’intérêt général qui y sont liés : économie, environnement, patrimoine, culture, social...

Notre présidente

Martine Aubry

Nos actionnaires

Métropole Européenne de Lille : 30,52%
La ville de Lille : 30,38%
La région Nord–Pas-de-Calais : 10,28%
Le département du Nord : 10,28%
La ville de La Madeleine : 4,63%
La ville de Roubaix : 4,63%
La ville de Tourcoing : 4,63%
La ville de Villeneuve-d'Ascq : 4,63%

*En pourcentage du capital détenu




Au fil du temps

Fortifications


Les anciennes fortifications entourent la ville de Lille. Le déclassement de cette enceinte en 1919 rendra constructible une zone de 275 hectares, théâtre des projets urbains à venir.

Trains


En pleine Révolution industrielle, voies ferrées et gares s’engouffrent dans l’espace disponible : d’abord la gare de voyageurs en 1848, future gare Lille Flandres, suivie par la gare de marchandises Saint-Sauveur en 1865.

Routes


Les infrastructures routières se déploient : le boulevard de ceinture (1932), l’autoroute Lille-Arras (1950) puis le boulevard périphérique (1960). Des bâtiments s’élèvent : la Foire de Lille (1933), l’Institut des Fluides (1934, futur Onera) puis, durant la Reconstruction, les immeubles HLM de la Porte de Valenciennes (1950-1960).

France-Angleterre


François Mitterrand et Margaret Thatcher signent le traité franco-britannique : un train reliera Londres à Paris en passant sous la Manche, acte premier du développement du TGV Nord-Européen.

Trains


Pierre Mauroy, maire de Lille, milite pour le passage de cette ligne TGV à Lille. La SNCF envisage d’autres solutions. Jacques Chirac, Premier ministre, confirme que les lignes reliant Londres, Bruxelles et Paris se croiseront à Lille dans l'espace laissé par les anciennes fortifications

Euralille


Pierre Mauroy lance un pari audacieux : profiter du passage du TGV pour bâtir une nouvelle gare et créer autour un centre d'affaires européen. Une "turbine tertiaire" capable de redynamiser l'économie lilloise en pleine crise industrielle. La société d’études Euralille Métropole est créée pour préparer ce projet.

Koolhass


Une consultation internationale fait concourir huit candidats. Sur un simple oral, sans dessin, ni maquette, l’agence néerlandaise OMA de l'architecte-urbaniste Rem Koolhaas est choisie pour donner forme au projet.

Public


Le projet d’Euralille s’ouvre au débat public. Chacun peut découvrir et réagir au projet, au conseil municipal et aux conseils de quartier lillois, lors d’une exposition à l’hôtel de ville ou d’un grand forum public…

SAEM


La SAEM Euralille se met en place pour conduire le projet Euralille sur la Zone d’aménagement concertée (ZAC) nouvellement créée du Centre international d’affaires des gares (CIAG). Pierre Mauroy la préside et Jean-Paul Baïetto la dirige.

Grues


Les travaux commencent. Une trentaine de grues valsent entre terre et ciel. Les premières tours s'élèvent. Régulièrement, le chantier ouvre ses portes aux Lillois curieux.

Travaux


Le chantier avance à grande vitesse. La gare Lille Europe et le centre commercial se dessinent. De l’autre côté de la voie ferrée, Lille Grand Palais prend forme.

Inaugurations


Les inaugurations se succèdent. En juin, la gare Lille Europe. Le premier TGV s’y est déjà arrêté le 15 mai 1993. En septembre, le centre commercial Euralille. Puis l’Atrium, la tour du Crédit Lyonnais, la tour Lille Europe, Lille Grand Palais et les premiers espaces publics.

Pause


La crise économique vient stopper cette belle progression. Les chantiers s’arrêtent.

Reprise


Suite au décès brutal de Jean-Paul Baeïtto, Jean-Louis Subileau lui succède au poste de directeur général adjoint de la SAEM Euralille en restructuration. Le projet Euralille reprend avec un travail fin sur les espaces publics et la commercialisation de logements et de bureaux. D’abord sur le secteur Saint-Maurice puis sur le secteur Romarin.

Periph


Le boulevard périphérique est dévié vers l’est. Ce contournement permet de réintégrer dans la ville de Lille le territoire de l’ancienne Foire et le quartier de la Porte de Valenciennes. Une nouvelle phase de développement d’Euralille s’ouvre vers le sud.

Euralille 2


La ZAC Euralille 2 se crée sur le site de l’ancienne Foire de Lille. Le défi : entre deux grands boulevards, réaliser une programmation mixte (logements, bureaux, commerces et activités) pour développer un nouveau lieu de vie lillois.

Chaude Rivière


Le secteur Chaude Rivière entame son aménagement. Il prolonge le centre d’affaires vers le sud et ménage une transition avec le quartier plus résidentiel de Fives. De nouveaux programmes de bureaux et de loisirs voient le jour le long du parc des Dondaines.

Porte de Valenciennes


La ZAC de la Porte de Valenciennes se crée au sud d’Euralille. Les HLM disparaissent pour laisser place à 1000 nouveaux logements (dont 30% de logements sociaux). Le quartier veut devenir un lieu de vie attractif et agréable. Les chantiers commenceront en 2011.

Vers Euralille 3000


Martine Aubry, Maire de Lille et Présidente de Lille Métropole, devient présidente de la SAEM Euralille en 2008. Deux nouveaux grands projets urbains voient le jour sous sa présidence. Le premier s'appelle Euralille3000. Il vise à intensifier et régénérer le quartier des gares, le rendre plus vivant et humain. Le second sera la transformation de la friche Saint-Sauveur.

SPL


Laurent Théry est appelé à diriger la société Euralille. La Société d’économie mixte (SAEM) devient une Société publique locale (SPL). Elle va ainsi pouvoir mener les deux grands projets urbains qui se profilent : le projet Euralille 3000 et le projet Saint-Sauveur.

Saint-Sauveur


Lille Métropole et la ville de Lille demandent à la SPL Euralille d’étudier les potentiels de reconversion de la friche Saint-Sauveur. Ces 23 hectares de vide au cœur de Lille doivent devenir un quartier de centre ville vivant qui mêle les populations et les fonctions.

Bois-Habité


Martine Aubry inaugure le Bois habité. L’aménagement de ce nouveau quartier lillois s’achève au centre de la ZAC Euralille 2. Michel Bonord prend la direction de la SPL Euralille. Il remplace Laurent Théry qui est appelé à de nouvelles fonctions par le Gouvernement.

Concours


L'équipe Gehl est retenue à l'issu d'un dialogue compétitif pour donner forme aux grandes intentions du projet Saint-Sauveur. Cette équipe pluridisciplinaire d'urbanistes, architectes, paysagistes... réfléchit au plan guide du futur quartier Saint-So.

Notre mission, nos valeurs

La SPL Euralille conduit des projets d’aménagement urbains animée par une exigence de qualité. Et une vision, celle d'une ville intense, inventive et partagée, qui sache mêler les fonctions et les populations.

Nos quatre grandes missions d’aménageur :

Contribuer à la définition des valeurs et des orientations du projet
Acheter des terrains 
Les commercialiser
Les viabiliser 

Clefs de vocabulaire... Le trio de l’aménagement

Le maître d’ouvrage : il est le commanditaire, celui à qui appartient l’ouvrage, celui qui porte le projet (aménagement d’un territoire) ou l’opération (réalisation d’un programme immobilier précis). Il définit son objetif, son calendrier, son budget et orchestre son élaboration
Le maître d’œuvre :
il est le concepteur, celui qui donne forme, spatialise et suit la réalisation des travaux.
Les entreprises :
ce sont elles qui réalisent les travaux et construisent l’ouvrage.

Pour aménager un territoire, nous interagissons avec...

Les élus

Maîtrise d’ouvrage du projet
Ils prennent les décisions, donnent les orientations, arbitrent. Nous les tenons régulièrement informés de l’avancée des projets.

Les services des collectivités territoriales

Maîtrise d’ouvrage du projet
Ils travaillent avec nous à la mise en œuvre des projets urbains. Ils alimentent les projets avec les politiques publiques transversales portées par les collectivités.

Des bureaux d'études et des experts

Aide à la maîtrise d’ouvrage du projet
Ils nous apportent leurs conseils et leurs analyses dans leur spécialité pour éclairer l'un des multiples aspects de nos projets d'aménagement (développement durable, économie, droit, mesure du foncier, notariat, expertise technique…).

Des promoteurs, bailleurs et opérateurs

Maîtrise d’ouvrage des opérations
Ils sont choisis pour conduire l’élaboration et la construction de logements, bureaux et commerces. Ils réalisent leurs objectifs propres en respectant les enjeux du projet urbain que nous avons définis.

Des urbanistes, architectes et paysagistes

Maîtrise d’œuvre du projet ou des opérations
Ils sont choisis pour donner forme à nos réflexions. Ils peuvent travailler en lien direct avec notre équipe sur le projet urbain dans sa globalité. Ils peuvent aussi concevoir une opération spécifique du projet urbain. Ils travaillent alors avec un promoteur ou une maîtrise d’ouvrage publique en respectant les enjeux du projet urbain que nous avons définis.

Les entreprises du BTP

Bâtiment et travaux publics
Elles réalisent concrètement les opérations, les espaces publics et les équipements publics suivant les instructions de la maîtrise d’œuvre et de la maîtrise d’ouvrage.

La société civile

Les habitants, les usagers, les associations, les entreprises, ceux qui souhaitent participer à la vie de leur cité enrichissent le projet de leurs idées et de leurs initiatives. Nous sommes à leur écoute pour qu’ils donnent vie au projet, le fassent vivre et s’y sentent bien.

Notre équipe, nos compétences

Notre équipe d’une vingtaine de personnes travaille en mode projet. Un chef de projet coordonne l’aménagement d’un territoire. Il s’appuie sur des fonctions supports présentes au sein de notre équipe : développement et commercialisation, communication, action foncière, ressources humaines, etc.