SPL Euralille

MENU

FERMER

Concorde

Un quartier tourné vers le bien-être de ses habitants

La nécessité d’un projet

Engagé avec le soutien de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), c’est un renouvellement complet, sous la forme d’un grand chantier de déconstruction-reconstruction, qui commence, échelonné au rythme de l’importance des relogements rendus nécessaires.

Né en 1959 pour répondre aux besoins massifs de logements, le plan géométrique du quartier Concorde et ses 17 barres d‘immeubles monumentales sont caractéristiques de l’architecture moderne des grands ensembles construits alors en France et synonymes de confort moderne. Aujourd’hui, 60 ans après, les conditions de vie à Concorde sont difficiles. Les logements sont pour la plupart inadaptés et vétustes. Les boulevards périphérique et de Metz constituent des frontières polluantes et bruyantes. Le quartier est insuffisamment ouvert sur la ville et connaît des problèmes de sécurité.

Le projet Concorde est l’opportunité de poursuivre l’histoire des quartiers d’habitat collectif français, celle où se joue la réconciliation du legs des grands ensembles avec les besoins et les attentes contemporains en matière de logements, de vie de quartier et de développement durable.  En réinterprétant l’ambition originelle des grands ensembles « améliorer le bien-être des habitants », il l’actualise, fort des grands enjeux urbains de notre époque.

  • 20% de logement locatif social
  • 30% de logements intermédiaires et accession aidée
  • 50% de logements libres
  • 48 000 m² de butte acoustique, agricole et paysagère

Faire rimer nature
et bien-être

L’ambition du projet Concorde est de favoriser le bien-être de ses habitants en veillant à préserver leur confort de vie. C’est en capitalisant sur le patrimoine végétal hérité du site, généreux, que le quartier sera aménagé, tissant une nouvelle trame urbaine protectrice et hospitalière.
Pour agir sur l’environnement du quartier, des aménagements majeurs seront réalisés.

En contrepoint du périphérique, une butte paysagère protégera les habitants des nuisances sonores et polluantes du boulevard tout en dessinant un véritable paysage, support de diversité pour la faune et la flore mais aussi d’agriculture urbaine, d’animation et de promenade.

Un parkway, promenade aménagée abondamment plantée, s’élargissant en un grand parc, reliera les différents espaces verts et de nature alentours tout en desservant le cœur du quartier. Lieu de sociabilité des habitants, il favorisera les mobilités douces ainsi que la gestion des eaux pluviales.

Les deux grands boulevards du quartier seront repensés. Permettant d’apaiser le trafic, d’envisager l’arrivée d’un futur tramway, et de faire dialoguer les équipements existants et à venir, ils rendront le site aimable aux piétons.

La relocalisation des groupes scolaires sur le boulevard de Metz, éloigné des nuisances sonores de l’A25, sera l’un des actes forts de la transformation du quartier.

Habiter et bien vivre
ensemble à Concorde

C’est aussi en intervenant sur le parc immobilier, pour retrouver confort et échelle humaine, que le bien vivre ensemble et « l’habiter » seront améliorés.

Pour cela, des îlots mixtes offrant des logements adaptés et performants ainsi que des services de proximité seront développés :

  • le principe lillois de « 1/3 de logements en locatif social, 1/3 en accession aidée, 1/3 en accession « libre » sera respecté pour faire exister une véritable mixité résidentielle ;
  • la conception architecturale favorisera l’ensoleillement, les performances énergétiques et acoustiques ; la conception urbaine renforcera les îlots de fraîcheurs ;
  • les habitants concernés par le relogement seront accompagnés dans leur nouvel environnement, constituant une opportunité de parcours résidentiel.

Si la nécessité de protection est au cœur des intentions urbaines, celle d’ouverture sur la ville est également requise. En connectant davantage Concorde aux quartiers environnants, c’est le changement d’image d’un quartier enclavé mais pourtant idéalement desservi et situé qui est en jeu pour un quartier, demain, attractif, diversifié et animé.

Afin de connecter le quartier à la ville, différentes interventions pour une véritable mixité fonctionnelle sont prévues :

  • la création d’équipements et de services publics : une crèche, une maison des assistantes maternelles, un centre associatif de la petite enfance, un nouveau groupe scolaire, une nouvelle médiathèque ;
  • la mise en place d’un nouveau pôle de bureaux et de services;
  • l’implantation de commerces et d’activités en rez-de-chaussée des futurs immeubles;
  • à plus long terme, la création d’une nouvelle rue reliant le centre de Concorde à la rue d’Esquermes pour offrir un nouveau parcours vers Wazemmes.

Et demain

En 2019, les relogements ont débuté, ainsi qu’une phase de concertation réglementaire avec les habitants du quartier. Dès 2022, les premiers chantiers de construction de logements et d’aménagement d’espaces publics démarreront. En parallèle, la nouvelle crèche ouvrira ses portes boulevard de Metz : premières incarnations d’une métamorphose qui s’achèvera dans une quinzaine d’années.

  • 40 000 m² d’espaces verts
  • 1 médiathèque
  • 1 groupe scolaire

FOCUS
La démarche de quartier à santé positive

Situé en entrée de ville à proximité d’axes routiers majeurs, le quartier Concorde fait l’objet d’un passage quotidien de plus de 150 000 véhicules. Pour traiter cette question en profondeur, la Ville de Lille s’inscrit dans le Programme d’Investissement d’Avenir « Ville Durable et Solidaire », à travers lequel la conception du futur Concorde intègre les objectifs de qualité de l’air, de réduction des nuisances sonores, de production d’énergies renouvelables et d’amélioration des conditions d’alimentation des habitants.

À ce titre, la démarche de « quartier à santé positive » est une démarche globale qui prend en compte une grande diversité de facteurs ayant un impact sur la santé des habitants de Concorde en faisant la part belle à l’innovation, qu’elle soit technologique ou sociale. Cet accent mis sur l’innovation a permis à la Ville d’être lauréate en 2015 du Programme d’Investissement d’Avenir « Ville durable et solidaire ».

Un programme, développé par l’ANRU, qui fait de l’innovation l’un des éléments clés des stratégies de renouvellement adaptées au contexte des quartiers renouvelés.

Les acteurs du projet

Maîtrise d’ouvrage :
SPL Euralille concessionnaire du projet urbain
Ville de Lille pour l’école
LMH pour la démolition-reconstruction des logements

Maitrise d’œuvre urbaine :
Bruno Fortier | TN PLUS | BERIM | CODRA | AGI2D

Les chiffres du projet

  • 164 000 m² de SDP
  • 114 600 m² de logements
  • 20 % de logement locatif social
  • 30 % de logements intermédiaires et accession aidée
  • 50 % de logements libres
  • 32 000 m² de bureaux  
  • 10 000 m² de commerces, services et activités artisanales
  • 7400 m² d’équipements publics
  • 1 groupe scolaire
  • 1 médiathèque
  • 40 000 m² d’espaces verts
  • 48 000 m² de butte acoustique, agricole et paysagère