• Légende
  • Choisir
    une opération
  • Filtrer
  • Zoom +
  • Zoom -

Légende

  • Logements,
    résidences service
    et étudiants
  • Bureaux
  • Commerces, activités et services
  • Espaces publics
  • Equipements
  • Hôtels

Choisir
une opération

Filtrer

Le projet sur la carte

XIXeme
© Ville de Lille

vers 1930
© source inconnue

1997
© Vu d'en Haut

1998

2005
© Vu d'en haut

2005

2012
© Bocquet Photos Aériennes

projet - 2008
© Guthmann-Leclercq

2013

porte de valenciennes
en pleine transformation

Les grues s’activent depuis 2011 au sud d’Euralille entre les quartiers de Fives et de Moulins. Objectif : redonner vie et couleurs au quartier de la Porte de Valenciennes.

Les immeubles sortent progressivement de terre. Les premiers habitants et salariés arrivent tout juste. Les grues s’affairent autour des prochains bâtiments à venir : du logement surtout, des bureaux ça et là et des petits commerces de rez-de-chaussée. Un bel équipement aussi, iconique, qui réunira l’auberge de jeunesse de Lille, un centre de la petite enfance et le Centre des innovations socio-économiques (regroupement d’entreprises de l’économie sociale et solidaire).

Pour laisser place à tout cela, les dernières barres HLM ont été démolies. Seule la tour Clemenceau est restée. Sa réhabilitation s’achève. Son pied s’anime : supérette, pharmacie, cabinet médical et l’atelier galerie Bleu s’y installent. Voieries et espaces publics se transforment. Les automobilistes qui passent le matin ou en fin de journée le savent. En attendant que le boulevard de ceinture trouve sa continuité, ils doivent prendre leur mal en patience dans les embouteillages liés aux chantiers et à la complexité des voies préexistantes.

La Porte de Valenciennes se situe sur le parcours des anciennes fortifications. Les infrastructures de transport ont progressivement investi ce territoire : voies ferrées, périphérique, autoroute, autoponts… Se sont aussi implantés l’Institut des Fluides en 1934 (futur Onera) et les barres HLM dans les années 50 pour répondre aux besoins de la Reconstruction. Au fil du temps, les infrastructures de transport ont été délaissées, le périphérique a été dévié et les habitats à loyers modérés sont devenus de plus en plus vétustes.

La ville de Lille décide en 2007 de les détruire : les 300 logements vont disparaître pour laisser place à 1000 nouveaux logements dont 30% de logements sociaux. Il ne s’agit cependant pas d’un simple acte de démolition-reconstruction. Derrière, souffle le désir de repenser le quartier dans son ensemble. Reconnecter entre eux les boulevards urbains, construire des îlots jardins, offrir des logements de qualité pour tous, les mêler à des espaces de bureaux, de commerces et d’activités. Et aussi repenser et animer les espaces publics en lien avec les propositions faites par les habitants. La Porte de Valenciennes, devra devenir d’ici 2019 un quartier tout simplement agréable de vivre.

Objectifs

Faciliter la circulation

  • Relier entre eux les boulevards
  • Boucler le boulevard de ceinture
  • Mieux connecter les quartiers
  • Dessiner des parcours piétons

Donner envie d'y vivre

  • Construire 1 000 nouveaux logements
  • Construire 30% de logements sociaux
  • Offrir à tous des logements de qualité
  • Créer des espaces publics vivants
  • Prendre en compte la qualité environnementale

Donner envie d'y venir

  • Construire un équipement attractif
  • Implanter des activités de bureaux le long du boulevard Painlevé
  • Créer des polarités commerciales près de la Tour Clemenceau et du lot 2

Dates

1932 Implantation du futur Onera
1958 Construction d’immeubles HLM
1960 Passage du boulevard périphérique
1998 Déviation du périphérique vers l’est
2006 Création de la ZAC P.de V.
2009 Démolitions des HLM - relogement
2011 Début des chantiers phase 1
2012 Arrivée des premiers habitants
2014 Début des chantiers phase 2

Acteurs

Collectivités Etat-ANRU - Lille Métropole - Ville de Lille - Région NPDC
MOE Michel Guthmann - François Leclercq - Agence TER - B&R - Impact QE
Aménageur SPL Euralille

16 HA

84 000 M²

LOGEMENTS, RÉSIDENCES

25 000 M²

BUREAUX

9 000 M²

COMMERCES, ACTIVITÉS

7 500 M²

ÉQUIPEMENTS

1 HA

D’ESPACES VERTS